JOE - Roger Nupie traduction: Alain Germoz Voici Joe. Il extirpe les notes de l’enfer, les abat, les claque à mort, les aspire, les expulse, les laisse planer. C’est vendredi. Voici Joe le vendredi. Ses notes ont perdu le nord, crissent et râlent dans l’espace et ce magma se fraie une voie sans retour. Au long du dos, par delà ses épaules, dans son sexe, dans son sax, l’oreille entend l’écho de son ombre, son ombre du vendredi. Le sax s’écarte de ses lèvres. Quelque part, des gens retiennent leur souffle. Il ricane, salue, tourne le dos. Un moment, quelque part, il fut quelqu’un, l’un ou l’autre vendredi. Publication: Archipel, Cahier International de Littérature, Belgique, n° 25, Spécial Jazz, 2007 Poème original en Néerlandais
  Het Stille Pand (2006-2021)   Het Stille Pand (2006-2022)
Roger Nupie joe